L’autoformation : de l’autodidaxie à l’apprentissage social

“Les jeux virtuels en ligne se prêteraient bien aux apprentissages qui requièrent du temps, de la répétition de notions et, bien entendu, la collaboration entre les étudiants. (1) Bref à pratiquement tout. Dans ce contexte, le jeu, paradoxalement devenu sérieux, (2 et 3) orienterait même la collaboration entre les étudiants vers des finalités sociales, environnementales ou humanitaires”.

lire l’article complet sur le site d’Educavox